HCRRUN veut régler les conflits entre Houdou, Kabyè et Losso à Djéréhouyé Featured

Written by  Nov 17, 2019

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) entame les réparations communautaires et collectives de sa mission. Ce 2è volet des réparations consiste à aller vers les communautés divisées pour se mettre à leur écoute. A Djéréhouyé, préfecture de l’Ogou où le lancement officiel a eu lieu samedi, le HCRRUN entend  essentiellement régler les conflits entre les communautés  Houdou, Kabyè et Losso, divisées ces dernières années à cause des problèmes de chefferie traditionnelle et des litiges fonciers.

Avec le volet  réparations communautaires, le HCRRUN s’engage à aider les communautés en conflit à surmonter leurs différends à travers notamment la réalisation de projets de développement d’intérêt commun.

Des rencontres sont prévues sous forme de séances d’écoute et de discussions avec les représentants des différents groupes sociaux en conflits, les autorités administrative, traditionnelle et religieuse, les élus de ces communautés et les groupes sociaux.

Selon les responsables du HCRRUN, le choix  de Djéréhouyé, un village situé à une dizaine de kilomètres à la sortie nord d’Atakpamé pour le lancement de ce volet  s’explique par des conflits communautaires qu’elle connait et pour lesquels l’institution est déjà intervenue pour apaiser les tensions.

« Nous savons que les conflits de Djéréhouyé c’est entre Handou-Kabyè et Losso. Ils sont opposés en conflits intercommunautaires, inter-ethniques sur le plan du foncier et sur l’exploitation de la carrière et sur d’autres considérations notamment le marché. Nous allons discuter avec eux et après on leur demandera de nous dire ce qu’on peut les aider à faire eux-mêmes qui soit fédérateur », a expliqué Awa Nana-Daboya, Présidente du HCRRUN.

On signale que le projet fédérateur ici peut être la reconstruction du marché ou l’apaisement inter-ethnique ou encore la résolution définitive des problèmes de chefferie. Il revient à la population de choisir ce qu’il va les réunir et le HCRRUN viendra en appui.  Déjà, elle a émis le vœu de voir  l’EPP Kemchata de Djéréhouyé réhabiliter. 

« Vous avez expliqué que le toit du seul grand bâtiment de votre école s’effondre petit à petit. Le HCRRUN a pris acte. Ensemble avec vous et sous la bienveillance de Dieu, votre école aura bientôt un nouveau visage », a rassuré Mme Nana-Daboya.   

Le volet des réparations communautaire et collectives fait partie des recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) : recommandation  n° 54.

« Quand un peuple a connu des violences et des crises assez profondes, ce ne sont pas seulement les individus qui sont affectés il y a également les communautés qui sont déchirées. D’où l’utilité de ce volet »,  a expliqué à l’occasion  Nicodème Barrigah, Président de la CVJR.

Ce volet prendra en compte 40 communautés. Il ne met pas fin aux réparations individuelles. Celles-ci se poursuivent toujours pour satisfaire les 14 000 victimes.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on dimanche, 17 novembre 2019 16:09
TGCEL
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer