Données précises pour une gestion durable des forêts au Togo

Written by  Mar 19, 2018

Le processus REDD+ vient de réaliser deux  études devant  lui permettre d’évaluer le potentiel réel du couvert végétal et diagnostiquer les causes profondes de la destruction des ressources forestières du Togo. Les résultats de ces  études font l’objet d’une assise nationale de deux jours ouverts lundi à Lomé. La validation desdits documents permettra essentiellement de disposer de données précises et d’affiner un peu plus les axes stratégiques préliminaires de la stratégie REDD+. C'est le ministre de l'environnement et des ressources forestières, André Johnson qui a ouvert les travaux.

Dans le cadre de la mise en œuvre du document de propositions  de mesures pour l’état de préparation  à la REDD+, plusieurs études ont été lancées afin d’évaluer le potentiel réel du couvert végétal du Togo et diagnostiquer les causes profondes de la destruction des ressources forestières togolaises.

L’optique visée est de proposer une stratégie nationale cohérente, efficace et adaptée de réduction des émissaires de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts.

C’est dans ce sens que les études sur les causes et les conséquences de la déforestation et de la dégradation des forêts au Togo et identification des axes d’intervention appropriés et ; l’utilisation des terres et les options stratégiques futures pour l’aménagement du territoire au Togo viennent d’être réalisées.

Obtenus à partir d’un croisement des analyses qualitatives basées sur un processus de consultation des acteurs locaux et des données quantitatives alimentées par des informations d’imagerie satellite, les résultats de ces deux études constituent une étape décisive dans la mise en œuvre d’une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous et qui met les ressources forestières au service du développement socio-économique du Togo.

« Elles (études, ndlr) nous permettent d'identifier les principales causes et les causes secondaires de la déforestation ainsi que leurs conséquences. De la connaissance de ces causes, nous allons bâtir des options stratégiques pour la tendance c'est-à-dire pour améliorer la couverture forestière du Togo », a indiqué Assi Hemou, Coordonnateur national du REDD+.

Intervenant à l’ouverture des travaux, le ministre de l’environnement et des ressources forestières, a convié les acteurs aux échanges fructueux pour l’amélioration des deux rapports pour relever le défi de la gestion durable des forêts.

André Johnson déplore que malgré la panoplie de politiques, programmes et projets mis en place ces dernières décennies pour favoriser la gestion durable des forêts et lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts, les chose peinent à évoluer. En effet, les résultats sur le terrain restent mitigés et le couvert forestier n'a cessé de diminuer pour atteindre un niveau critique à ce jour.

Last modified on lundi, 19 mars 2018 20:48
FNPT 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer