Togo: le CJD lance la 2e édition du Mois de la Diaspora

Written by  Nov 28, 2019

La 2e édition du Mois de la Diaspora a été lancée jeudi à Lomé. Organisée par le Collectif des jeunes pour le développement (CJD), cette initiative vise à mobiliser les diasporas africaines pour le développement du continent. Les activités ont lieu les 5 et 6 décembre prochains à Lomé. L’objectif poursuivi par le CJD est de faire de la diaspora un acteur de développement.

Selon les organisateurs, l’intérêt particulier porté sur la Diaspora se justifie au regard de ses apports financiers aux résidants. En effet, environ 65 milliards de dollars US sont envoyés annuellement par les diasporas africaines sur le continent. Un montant supérieur à l’Aide internationale au développement accordée à l’Afrique.

Une réalité qui vaut également pour le Togo qui a lancé son Plan de Développement dont la mise en œuvre s’étale sur la période 2018- 2022. Pour Kovi Adanbounou, le Président du CJD, il y a lieu d’instituer la diaspora comme un acteur majeur du développement.

De plus, le Togo vient d’acter une communalisation intégrale, ce qui nécessite la coopération décentralisée, dans le développement des Commune.

« C’est la raison du mois de la Diaspora Africaine Constructive que la Commune d’Agoè-Nyivé1 a l’honneur d’organiser en collaboration avec le  Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD), la mairie de Mobile Alabama, et avec l’appui des différents partenaires économiques », a indiqué M. Adanbounou.

Le thème retenu est : « Diaspora Africaine, Acteur de Développement ».

Procédant au lancement de l’évènement, le Directeur de cabinet du ministère de l’administration territoriale a indiqué que le développement d'un pays n’est pas une affaire d’une personne.

« Le développement se fait par l'ensemble des citoyens… L'événement entre dans la vision visant à associer les énergies partout elles se trouvent. Penser à la contribution de nos frères et sœurs qui sont hors du territoire est une grande vision », a déclaré Robert Bakaï.

Par ailleurs, M. Bakaï a indiqué que le ministère de l’administration territoriale a le devoir d'accompagner les maires et les associations qui s'inscrivent dans le Plan de développement du pays.

Les activités de l’apothéose sont prévues sur 2 jours durant lesquels seront développés d’importants thèmes sur les enjeux économiques de l’heure et les initiatives. L’idée est de créer des cadres propices de développement notamment de la Commune d’Agoè-Nyivé 1 en particulier, et de l’Afrique en général, avec des partenaires nationaux et étrangers, mais surtout en considération du rôle majeur de la Diaspora africaine dans l’émergence de l’Afrique.

Il est prévu également des rencontres B to B entre partenaires du mois de la Diaspora et leaders locaux de la Commune d’Agoè-Nyivé 1. Occasion pour évoquer les défis et opportunités d’accompagnement des partenaires.

Il est attendu à la fin de cette 2e édition du Mois de la Diaspora la mise en place de la Maison du Savoir et des Opportunités (MSO) et la mise en place du Fonds d’Investissements et de Solidarité de la Diaspora Africaine (FISDA).

Fermer

Last modified on jeudi, 28 novembre 2019 23:30
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer