Damehame Yark Damehame Yark

Yark: "Agbeyome et Kpodzro ont refusé notre protection" Featured

Written by  Fév 15, 2020

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro a accusé cette semaine le pouvoir de Lomé d’avoir ourdi un plan d’élimination contre lui-même et Agbeyome Kodjo, candidat à l’élection présidentielle de 2020. Une accusation rejetée samedi par le Général Damehame Yark. Le ministre de la sécurité et de la protection civile accuse à son tour le prélat et le candidat de sa dynamique.

Pour Damehame Yark, personne n’a envisagé d’éliminer physiquement Agbéyomé Kodjo et Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, archevêque émérite de Lomé.

« Qui a intérêt à les éliminer ? S'ils n'ont pas de respect pour leur propre personne, qu’ils aient au moins du respect pour leur pays », a-t-il déclaré.

Lors d’un meeting en milieu de semaine, le président du MPDD et Mgr Kpodzro, qui l’appuie dans sa campagne électorale, ont dénoncé un plan d’élimination physique en préparation contre leur personne.

Par ailleurs, le ministre de la sécurité et de la protection civile a accusé Agbeyome Kodjo et Mgr Kpodzro d’avoir refusé la protection de l’Etat.

« On a voulu mettre des éléments de sécurité à leur disposition, mais ils ont refusé », révèle le Général Yark.

Durant cette période électorale, l’Etat met à disposition des candidats des policiers et des gendarmes de la FOSEP chargés de protéger leur domicile et leurs déplacements pendant la campagne. Dr Kodjo et Mgr Kpodzro n’auraient pas souhaité en bénéficier.

Last modified on samedi, 15 février 2020 15:15
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer