Agbeyome Kodjo Agbeyome Kodjo

Agbéyomé Kodjo: "Faure sera sanctionné et je serai proclamé président du Togo" Featured

Written by  Fév 03, 2020

Agbéyomé Kodjo a la ferme conviction de ramener aux togolais la victoire à l’issue de l’élection présidentielle du 22 février prochain. Le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro appelle les électeurs à sanctionner Faure Gnassingbé pour sa gouvernance et pour sa volonté de briguer un 4e mandat « illégitime ».

Le Président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) s’exprimait au micro de Rfi. Pour Agbeyome Kodjo, Faure Gnassingbé n’a pas la chance d’avoir le suffrage des togolais au regard des récriminations, des souffrances et des injustices dans le pays, à moins de passer encore par l’industrie de la fraude.

« Le régime de Faure Gnassingbé est accusé d’avoir incendié les marchés de Lomé et de Kara ; ce qui a provoqué beaucoup de pertes en vies humaines, de détresse dans le pays, de faillites au niveau des commerçants. Par rapport à cet acte criminel, il sera sanctionné dans les urnes et je ne suis pas sûr que les Togolais soient encore disposés à accepter le tripatouillage des résultats pour un 4ème mandat qui est illégitime », a-t-il déclaré.

L’ancien Premier ministre s’est également prononcé sur la candidature de Jean-Pierre Fabre. Pour lui, il ne suffit pas d’avoir un encrage certain dans le pays et de gagner les élections mais de parvenir au fauteuil présidentiel.

« Je considère que Jean-Pierre Fabre aime bien le pays et nous avons des raisons de nous entendre pour réaliser l’alternance en 2020.  Il a plus d’encrage dans le pays mais les gens considèrent que par 2 fois il a gagné mais n’a pas pu ramener la victoire au Togo », a indiqué Dr Kodjo expliquant que les vieilles méthodes de la maison font que le gagnant n’occupe pas la place.

C’est d’ailleurs pour cette raison, a-t-il insisté, que le peuple veut l’essayer. « Au pays, il y a un enthousiasme autour de ma candidature. Je pars avec la condition de ramener la victoire au peuple togolais au soir du 22 février 2020 », lance-t-il à l’envi.

Revenant sur l’élection présidentielle de 2010, l’ancien Premier ministre révèle que les chiffres avaient été distribués à qui veut en prendre.

« Il ne faut pas se fier aux chiffres de 2010, puisque si nous avons fait 0,9%, il faut interroger le pouvoir pourquoi on nous a proposé 8 portefeuilles au gouvernement. Ce sont des distributions de points, les résultats proclamés sont sujets à caution », a-t-il avancé.

A l’occasion, Agbéyomé Kodjo appelle les 5 autres candidats de l’opposition à se joindre à lui pour réaliser l’alternance en privilégiant son expérience. 

« Dans beaucoup de pays, c’est ceux qui ont servi dans l’ancien système qui savent comment ça fonctionne, c’est eux qui sont arrivés au pouvoir dans beaucoup de pays en assurant la transition avec quelque chose de plus nouveau. Je serai proclamé président de la République au Togo », assure-t-il.

Même s’il donne raison à ceux qui soutiennent que la CENI et la Cour constitutionnelle sont entre les mains du pouvoir, le candidat de la Dynamique Kpodzro pense qu’il n’est pas question de boycotter les élections, si on connaît l’histoire politique du Togo.

Agbeyome Kodjo annonce que des dispositions ont été prises pour empêcher le pouvoir de tripatouiller les résultats des urnes.

« Nous avons rencontré les 5 ambassadeurs des pays occidentaux pour leur demander d’intervenir au niveau du pouvoir afin qu’un certain nombre de mesures soient prises pour la transparence électorale. Il y a un agenda républicain que nous voulons respecter pour que dans les différents bureaux de vote, nous ayons nos délégués qui puissent nous ramener les procès-verbaux. Nous allons être vigilants là-dessus, nous avons pris toutes les dispositions pour être représentés dans tous les bureaux de vote », a-t-il déclaré.

Last modified on lundi, 03 février 2020 11:11
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer