Mgr Kpodzro Mgr Kpodzro

Mgr Kpodzro: "Que la présidentielle soit un référendum anti 4e mandat" Featured

Written by  Jan 20, 2020

Mgr Kpodzro appelle à une union sacrée autour de Messan Agbéyomé Kodjo, candidat unique des forces démocratiques de l’opposition à la présidentielle du 22 février prochain. L’archevêque émérite de Lomé a demandé lundi aux cinq (5) autres candidats de l’opposition de s’aligner derrière l’ancien Premier ministre pour rendre possible l’alternance. Il recommande que le scrutin de février 2020 soit un référendum anti 4è mandat et sollicite le soutien du Saint Siège et de la communauté internationale. 

C’est la première sortie de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro après la publication  du nom du candidat unique de l’opposition le 31 décembre 2019. Entourés à l’occasion du candidat Agbéyomé Kodjo, du coordonnateur général de la campagne du candidat unique, Fulbert Attisso, la porte-parole, Brigitte Adjamagbo et l’imam de Bafilo, Mgr Kpodrzo a indiqué que la division de l’opposition doit être évitée à la présidentielle de 2020.

« Je demande aux 6 candidats porteurs des aspirations du peuple en détresse de se concerter rapidement pour s’aligner autour d’un candidat commun (celui de la raison, à qui nous avons donné notre onction) pour donner une chance à l’Alternance politique au Togo. Je suis donc disposé avec de bonnes volontés pour parvenir à un consensus », a exhorté Mgr Kpodzro.

Le prélat estime que l’élection présidentielle prochaine doit être considérée comme un référendum « pour ou contre » 4è mandat « illégitime » de Faure Gnassingbé, un référendum « pour ou contre » un système en place depuis 53 ans et qui « ressemble à une monarchie », un référendum pour décider entre le statu quo et une gouvernance vertueuse pour le bien de tous.

Dans ce sens, Mgr Kpodzro exige l’amélioration du cadre électoral. Car selon lui, tout indique que toutes les conditions créées par le gouvernement prédisposent à un jeu inégal et opaque. Il lance un appel à cet effet.

« Nous lançons un appel solennel au Saint Siège (à qui je dois une révérence pleine et entière), aux Nations-Unies, à l’Union Européenne, à l’Union Africaine, à la France, à l’Allemagne et aux Etats-Unis d’Amérique de peser de tout leur poids sur le gouvernement afin d’obtenir un cadre électoral amélioré et consensuel avant le scrutin et d’envoyer ensuite des observateurs pour surveiller la régularité du processus électoral », a-t-il convié.

A la  coordination de la campagne de la dynamique Mgr Kpodzro, on estime que les démarches vont se poursuivre jusqu’à ce que le cadre électoral soit revu.

« Nous ne boycotterons pas cette élection  pour quoi que ce soit. Nous allons toujours continuer  par nous battre pour obtenir les conditions de transparence de ce scrutin », a martelé Fulbert Attisso.

Last modified on lundi, 20 janvier 2020 19:08
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer