Dr Aubin Thon et Innocent Kagbara Dr Aubin Thon et Innocent Kagbara

Togo: les candidats recalés réagissent, la Cour constitutionnelle accusée Featured

Written by  Jan 18, 2020

Les deux candidats éjectés par la Cour constitutionnelle de la course à la Présidence togolaise ont réagi à la décision de la haute cour. Quelques heures après la publication de la liste définitive des candidats, Innocent Kagbara a indiqué avoir pris acte de la décision et se tourne vers le futur. Pour sa part, Aubin Kodjovi Thon accuse la Cour constitutionnelle d’avoir commis une erreur lors de l’examen de son dossier. Les deux personnalités ont appelé leurs partisans au calme.

Innocent Kagbara  est le premier à réagir. Faisant part de sa tristesse suite à la décision de la Cour constitutionnelle, le président du Parti Démocratique Panafricain (PDP) informe qu’en attendant d’avoir les raisons qui motivent l’invalidation de son dossier, qu’il  prend acte de cette invalidation.

Il félicite ses militants pour les résultats engrangés sur le terrain depuis son investiture et leur demande de ne pas céder au désespoir.

« Le Parti a encore des challenges dans le futur, et c’est ensemble avec vous que cela se réalisera »,  a indiqué un communiqué du PDP qui annonce un retour imminent de M. Kagbara vers son électorat.

Le député à l’Assemblée nationale annonce une prochaine tournée pour éclairer les populations et faire l’analyse de la situation et la conduite à tenir » ajoute la note.

Selon la Cour constitutionnelle, la candidature du président national du PDP a été invalidée pour défaut de certificat de résidence.

Dr Thon accuse ... et la Cour constitutionnelle et la presse

Pour sa part, Aubin Thon a indiqué avoir appris la nouvelle de l’invalidation de la candidature par la Cour Constitutionnelle à travers la presse. Le responsable de la Nouvelle Vision

« Suite à ces informations apprises sur les médias, plusieurs milliers de jeunes, notamment nos sympathisants, nos ambassadeurs et bien d’autres personnes attentives à l’actualité togolaise, dont des personnalités de premier ordre dans la communauté internationale, n’ont pas cessé d’envahir notre quartier général ou de nous joindre pour avoir plus d’éclaircissements sur cette information provenant probablement de la Cour constitutionnelle de notre pays », a indiqué le candidat recalé.

Dr Thon estime avoir pris des dispositions pour remplir et se conformer aux exigences du cadre réglementaire surtout constitutionnel relatif aux conditions d’éligibilité. Il assure avoir recueilli le nombre de signatures suffisant ainsi qu’une attestation de résidence qui lui confère le statut de résident depuis le 15 juillet 2014.

Le candidat recalé accuse la cour d’avoir commis une erreur dans l’examen de son dossier.

« Pour nous, il s’agit probablement soit d’une erreur sur le dossier analysé en lieu et place du nôtre, soit d’une campagne de désinformation à notre encontre par la presse », a-t-il dit appelant ses partisans à la retenue.

L’élection présidentielle a lieu le 22 février prochain. La campagne électorale s’ouvre officiellement le 6 février. Pendant ce temps, certains candidats dont le Chef de l’Etat sortant ont investi le terrain pour la précampagne.

Last modified on samedi, 18 janvier 2020 22:20
CENI 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer