Togo: Choisi par Mgr Kpodzro, Agbeyome Kodjo met le cap sur l'alternance Featured

Written by  Déc 31, 2019

Messan Agbeyome Kodjo, ancien Premier ministre du Togo a été désigné mardi candidat unique de l’opposition togolaise à la présidentielle de février 2020. Le président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) a été choisi par un comité de Sages mis en place par Mgr Philippe Fanoko Kpodzro. L’ancien président de l’assemblée nationale togolaise, préféré à deux autres candidats déclarés, fait le serment de réunir tous les chefs des partis politique pour réaliser l’alternance.

« Nous allons rapidement créer une synergie avec tous les acteurs de l’opposition surtout notre jeunesse. Parce que c’est d’elle qu’il s’agit, c’est lui qui est au cœur de notre démarche. Ce sont les jeunes qui animeront la vie de ce pays. Nous allons montrer le chemin avec l’expérience que nous avons. Nous allons rassembler autour… Et je peux vous assurer que si nous suivons le paradigme que nous allons définir,  il y a l’alternance en 2020.  », a déclaré à chaud M. Kodjo

Messan Agbéyomé Kodjo a été désigné devant le Prof Aimé Gogue et le Dr Ekoué Gamessou Kpodar. Le comité de sages qui l’a choisi est composé d’Issa Samarou, Prosper Yaovi Adodo et Fidèle Nubukpo, tous des anciens ministres du Togo.

Le comité en question a été institué par Mgr Kpodzro, l’archevêque émérite de Lomé qui s’est fortement engagé ces derniers temps pour l’alternance politique au Togo.

L’Homme de Dieu soutient que le choix de M. Kodjo se justifie par le fait qu’il  connait tellement le régime qu’il l’a même quitté en le critiquant. Il dispose à cet effet d’éléments nécessaires pour porter un jugement moral sur le pouvoir en place.

« Je suis parti au Bénin et les journalistes béninois m’ont dit :  Mgr les Togolais sont-ils aveugles ? Il y a Agbéyomé Kodjo qui est l’homme le plus préparé. Ça me conforte dans l’inspiration que je reçois du Seigneur pour dire que c’est lui qu’il faut choisir » a ajouté l’ancien président de la Conférence nationale souveraine.

Le prélat se réjouit d’un travail bien fait par l’ensemble des acteurs impliqués dans le choix d’un candidat unique de l’opposition pour la présidentielle de 2020.

Il confie que sa prochaine mission est de demeurer fort dans la prière pour la vie du candidat choisi. Car selon lui, le pouvoir peut vouloir l’éliminer à tout prix, puisque c’est par lui que viendra l’alternance en 2020 au Togo.

Last modified on mardi, 31 décembre 2019 21:27
CENI 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer