Abass Kaboua Abass Kaboua

Kaboua: "Ceux qui réclament un dialogue doivent nous faire allégeance" Featured

Written by  Oct 12, 2019

Abass Kaboua n’épouse pas l’analyse que certains  de ses frères de l’opposition font de la situation politique togolaise  à quelques mois de la présidentielle de 2020. Le président national du Mouvement des républicains centristes (MRC) pense que point n’est  besoin d’espérer des réformes électorales avant la prochaine  électorale. Il soutient qu’un 28 è dialogue inter-togolais est aussi impossible. Car, argumente-t-il, le dialogue est permanent à l’assemblée nationale et ceux qui veulent dialoguer doivent écrire à lui et à ses collègues députés et non au Chef de l’Etat.

C’est une déclaration de Me Dodji Apevon, président national des FDR, parti membre de la coalition des 14 qui a fait réagir l’honorable Kaboua. Déclaration qui stipule qu’on ne peut pas participer à la présidentielle de 2020 sans qu’un cadre de discussion ne soit ouvert pour parler du fichier électoral et du verrouillage des institutions en charge des élections.

Pour le leader national du MRC, de telles revendications ne sont plus légitimes d’autant plus que M. Apevon et ses collègues de la coalition ont par le passé pris langue avec la CEDEAO et aussi avoir participé aux municipales.

« Paul Dodji Apevon m’attriste beaucoup…Moi je croyais qu’il était un politique avisé. Agboyibo a raison de l’avoir viré… », a extériorisé M. Kaboua avant de continuer « Ils sont allés à la CEDEAO. Qu’est-ce que lui Apevon et ses amis réclamaient ? Il est allé aux locales et aujourd’hui il fait un come-back pour dire qu’on ne peut pas participer à la présidentielle dans le vide ».

Le député Kaboua accuse le président des FDR et la coalition d’avoir perdu du temps aux Togolais. Ils sont selon lui, des politiques qui n’ont plus de boussole ne sachant pas le lever et le coucher du soleil. Pour le verrouillage des institutions de la République, il trace la voie.

« L’actuelle Cour constitutionnelle ne peut pas être dissoute. Les membres doivent finir leur mandat et les prochains seront élus. Le moment venu si Me Apevon est candidat il peut aller. S’il pense qu’il est aussi populaire il n’a qu’à aller convaincre ses collègues juristes pour qu’on le choisisse », a-t-il émis sur les plateaux de New World.  

Par ailleurs, le patron du MRC estime que le dialogue est permanent à l’assemblée nationale. « Ils n’ont qu’à venir là-bas… ils n’ont qu’à nous écrire ».

« Nous sommes des Togolais et nous devons nous accepter et nous respecter dans la différence mais ces gens-là nous ont fait souffrir. Ils nous avaient exigé une lettre pour adhérer à la C14 avant de parler du Togo », a justifié l’ancien membre du CAP 2015.

Abass Kaboua, bien qu’investit candidat du MRC  par les jeunes de Danyi pour la présidentielle de 2020 se réserve le droit d’officialiser sa candidature. Il traite de plaisantin les candidats déjà en lice, car selon lui aucun parti ne saurait gagner Faure Gnassingbé en 2020.

Fermer


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on samedi, 12 octobre 2019 20:59
TGCEL
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer