Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Payadowa Boukpessi, le ministre de l'administration territoriale Payadowa Boukpessi, le ministre de l'administration territoriale

Togo: Des présidents de délégations spéciales pris de court paniquent Featured

Written by  Sep 22, 2019

Ils ont eu à gérer les différentes communes du Togo depuis de nombreuses années. Il s’agit des présidents des délégations spéciales nommés à la tête des collectivités décentralisées depuis les années 1990. la plupart s’apprête à passer le témoin aux maires légitimement élus à l’issue des élections locales des 30 juin et 15 août derniers. Mais avant, ils sont tenus de préparer des comptes à rendre au plus tard le 25 septembre prochain. Du travail et des soucis pour la plupart de ces anciens "maires nommés" qui sont pris de court.

Ainsi en a décidé le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales. Dans une note adressée aux préfets, Payadowa Boukpessi leur a demandé de réclamer aux présidents de délégations spéciales de préparer des comptes à rendre aux nouveaux maires.

Selon le ministre, les documents contenants les comptes doivent être apprêtés au plus tard le 25 septembre prochain.

« Suite à l’élection des maires et des adjoints dans les 117 communes que compte notre pays, je vous demande de faire préparer par les présidents de délégations spéciales de préfectures et de communes, chacun dans son ressort territorial, les documents relatifs à la passation de service entre l’exécutif sortant et le nouvel exécutif des communes », lit-on dans la note de Payadowa Boukpessi.

Dans les détails, le ministre précise que le compte de chaque délégation spéciale doit faire figurer la situation des bâtiments administratifs appartenant à chaque collectivité, celle du matériel et du mobilier et l’état du matériel roulant de chaque collectivité. 

Plus loin, Payadowa Boukpessi précise qu’en ce qui concerne les actifs financiers, chaque délégation spéciale doit indiquer la situation des comptes de disponibilités (caisse et banque) ainsi que la situation des restes à recouvrer.

De même, il est demandé que les comptes fassent aussi figurer le passif, notamment la situation des dettes de chaque collectivité auprès de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la Togolaise des eaux (TdE), Togotelecom, la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) et autres.

Le ministre demande en outre la situation des instances et arriérés de paiement et des dépenses engagées non mandatées.

Le budget de chaque collectivité, la situation administrative du personnel émargeant sur le budget de chaque collectivité et celle des contrats conclus avec les tiers ne sont pas du reste.

D'anciens "maires nommés" pris de court… paniquent

C’est en somme une pile de documents à préparer pour seulement le mercredi prochain pour des personnalités qui ne sont pas habituées à ce genre d’exercice. A la tête de ces délégations spéciales depuis de nombreuses années, la plupart des présidents n’ont jamais été amenés à rendre compte. Certains ont d’ailleurs été accablés par la Cour des comptes pour une mauvaise gestion.

Fogan Adegnon (Lomé-Commune), Adjognon Kassegne (Atakpamé), Kossi Aboka (Golfe et Agoe-Nyivé) et leurs autres collègues des autres délégations spéciales ont du travail et même du souci à se faire.

En effet, si certains présidents de délégations spéciales ont été prudents depuis quelques mois et ont commencé à apprêter les documents pour rendre compte au moment venu, ce n’est pas le cas de la plupart. Certains se croyant des barons du pouvoir pensaient qu’ils vont simplement faire un simulacre de passation de service pour laisser des coquilles vides aux maires élus.

Pris de court depuis la note du ministre de l’administration territoriale aux préfets, certains de ces maires nommés ont des difficultés à apprêter la majorité des documents exigés. La mauvaise gestion étant passée par là. Au niveau de certaines délégations spéciales, des coups de fil et des déplacements se multiplient pour tenter de sauver les meubles. Sans oublier des pressions mises sur certains collaborateurs pour aider à apprêter les documents exigés pour le mercredi prochain.

Selon plusieurs témoignages parvenus à Togobreakingnews.info, il y a eu de l'animation dans des bureaux de certaines communes durant le week-end et cela devra continuer pour les 2 prochains jours. Et c'est beaucoup plus au niveau de certaines préfectures où les activités des délégations spéciales sont invisibles durant toute la période de leur existence, malgré les budgets importants qu'elles ont eus à gérer. Dans la panique, ils cherchent à se sauver la peau.

Soulignons que pendant ce temps, les 117 maires élus s'impatientent pour entrer en fonction. Les jours pour les passations de services seront connus ultérieurement.

Fermer


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on dimanche, 22 septembre 2019 16:47
ADS 19b
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer