Commune Yoto 3: le MPDD dénonce et exige le verdict des urnes Featured

Written by  Sep 13, 2019

L’élection du Maire de la Commune de Yoto 3 et de ses adjoints s’est terminée jeudi en queue de poisson. Vendredi, le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) revient sur l’incident. Dans un communiqué le parti d’Agbeyome Kodjo a exprimé son indignation et dénonce un comportement antirépublicain de la liste Dunenyo et du représentant du ministre de l’administration territoriale, accusé d’avoir pris parti. L'ancien Premier ministre appelle au respect du choix des élus locaux.

Ils étaient tous présents jeudi à la première réunion du conseil municipal de la Commune Yoto 3. Les élus du MPDD et ceux des listes Anc, C14, CAR, Duanenyo étaient à la mairie de Tokpli sur convocation du préfet de Yoto pour élire le Maire et ses adjoints.

En effet, tout se déroulait normalement sous la coordination du bureau d’âge composé des conseillers Daniel Amah Gnininvi de la C14 (doyen d’âge) et Kokou Degbe (plus jeune) en présence du préfet, de son secrétaire général et du représentant du ministre de l’administration territoriale.  

Kokou Degbe qui s’est déclaré candidat au poste de Maire, a préalablement laissé sa place de membre de bureau d’âge à Kodjo Kloly de la liste Duanenyo. Au vote, c’est justement Kokou Degbe qui a été élu Maire par 8 voix contre 7 pour Amivi Aka de Duanenyo.

Le reste du vote s’est poursuivi et Komlan Senou du CAR a été élu 1er adjoint par  8 voix contre 7 devant Ama Atikle de Duanenyo. 

Pour la suite de la séance, le Préfet ALIBO pressé par son agenda laissa la responsabilité de la poursuite des travaux  au Représentant du Ministre de l’Administration Territoriale et du Secrétaire Général de la préfecture de Yoto.

C’est à l’étape de l’élection du 2ème adjoint qu’un incident s’est produit. Daniel Amah Gnininvi de la C14 s’est déclaré candidat en même temps que Kossivi Sika de Duanenyo.

« Contrairement à la procédure initiale de dépôt de candidature énoncé par le préfet, le  représentant du ministre  récuse nonobstant sa démission, la candidature du Conseiller GNININVI Amah Daniel au motif qu’il est président du présidium », relate vendredi le MPDD qui ajoute que le représentant du ministre s’était alors retiré pour consulter sa hiérarchie à Lomé avant  la reprise du processus.

Le parti d’Agbeyome Kodjo fait remarquer également que les conseillers  de Duanenyo s’étaient également retirés pour se concerter avant de préciser que ni eux ni le représentant du ministre n’étaient revenus dans la salle de délibération du conseil municipal.

Le MPDD exprime son indignation et souligne que « le comportement aussi bien des Conseillers de la liste Duanenyo que des autorités administratives…est anti-républicain et contraire aux principes démocratiques ».

« Le départ du représentant du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation pour le motif soulevé montre à suffisance le manque d’impartialité et son parti pris pour les conseillers de Duanenyo, le mépris des fonctions républicaines qu’il est  pourtant censé incarner et le reniement de son rôle », dénonce Agbeyome Kodjo.

Pour le MPDD, le maire et son 1er adjoint avaient été élu régulièrement et « la poursuite du processus électoral ne peut porter que sur le 2ième Adjoint au Maire ».

« Toute autre démarche relève de l’arbitraire et ne peut constituer un précédent au regard des exemples factuels au sein de la République », indique le parti de l’ancien Premier ministre qui appelle au respect du verdict des urnes tout en prenant à témoin le peuple togolais et la communauté internationale contre toute dérive tendant à remettre en cause l’élection du Maire et de son 1er Adjoint.

Fermer


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on vendredi, 13 septembre 2019 18:05
TGCEL
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer