L’ARMP et le FAIEJ outillent les jeunes entrepreneurs togolais

Written by  Jan 20, 2020

L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) et le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) font bloc pour le bonheur des entrepreneurs togolais. Les 2 institutions ont lancé lundi à Lomé une série de formations destinée à doter les jeunes et femmes entrepreneurs de connaissances pratiques devant leur permettre de tirer le meilleur profit du quota de marchés publics qui leur est réservé.

C’est un retour sur la thématique relative à la part réservée aux jeunes dans la soumission des marchés publics.

On se souvient que le 03 janvier 2018, le Chef de l’Etat a décidé d’un quota d’au moins 20% de la commande publique  réservé aux jeunes et femmes entrepreneurs. Quota que ce dernier a encore porté à 25% dans  son discours devant l’Assemblée nationale, le 26 avril 2019.

Pour pouvoir bénéficier de cette opportunité, il importe pour chaque entrepreneur, d’être formé et de bien maitriser les procédures de montage de dossiers, les démarches administratives à effectuer, les documents administratifs nécessaires et les institutions vers lesquelles se tourner pour se faire délivrer dans ces procédures.

C’est ce qui justifie l’organisation de la présente formation qui vise  deux principaux objectifs, selon Sahouda Gbadamassi-Mivedor.

« L’organisation de cette formation répond à un double impératif : celui de renforcer périodiquement les compétences des jeunes chefs d’entreprises inscrits sur la base de données de la DNCMP et outiller chaque jeune chef d’entrepreneur sur les procédures de passation des marchés publics afin de lui donner des outils et astuces pour monter les dossiers fiables », a indiqué la directrice générale du FAIEJ.

La formation est axée sur le thème « l’environnement des marchés publics et préparation des offres ». Elle se déroule simultanément à Lomé  et à Kara toute cette semaine. Elle se poursuivra à Atakpamé à partir de la semaine prochaine et mobilisera au total 520 participants, dont 300 à Lomé, 160 à Kara et 60 à Atakpamé.

Les travaux ont été officiellement ouverts par Aftar Touré Morou. Le directeur général de l’ARMP a invité les participants à saisir cette opportunité pour favoriser  leur insertion professionnelle.

CENI 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer