Armes chimiques: le Maroc transmet son expertise au Togo Featured

Written by  Mar 25, 2019

Le Togo et le Maroc renforcent leur coopération pour la mise en œuvre de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC). Une mission du royaume chérifien séjourne à Lomé et a entamé une séance de travail avec l’Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques (ANIAC-Togo). La présence de la délégation marocaine permettre de renforcer les capacités opérationnelles de l’ANIAC-Togo. A l’issue, les acteurs impliqués dans la gestion et le contrôle des produits chimiques au Togo seront formés notamment sur le contrôle de la circulation desdits produits ainsi que sur les mesures de prévention d’un incident chimique.

Le partenariat qui s’établit entre le Togo et le Maroc s’inscrit dans le cadre du programme de tutorat initié par l’Organisation pour l’interdiction des Armes chimiques (OIAC) dédié  aux Autorités nationales pour l’interdiction des armes chimiques dans l’application des mesures de mise en œuvre de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques.

A Lomé, la délégation marocaine conduite par Ismail Chekkori, Directeur des affaires globales au ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale du Maroc aura un agenda chargé. Elle aura à renforcer les capacités opérationnelles de l’ANIAC-Togo dans une séance d’échange de meilleures pratiques. Les responsables de l’ANIAC-Togo bénéficieront également de l’expertise de l’autorité marocaine et il leur sera fourni les éléments nécessaires d’une appropriation des modalités pratiques par les différentes parties prenantes togolaises à la thématique de gestion et de contrôle des produits chimiques.

Ainsi, les acteurs impliqués seront-ils formés sur le contrôle de la circulation des produits chimiques. Ils seront outillés sur les mesures de prévention d’un incident chimique. De même, ils seront initiés sur les modalités pratiques de la soumission de la déclaration du Togo sur les activités chimiques.

C’est le secrétaire général du ministère des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur qui a lancé les travaux à Lomé.

« Le Programme de partenariat établi entre le Togo et le Maroc par le biais de l’Organisation internationale des armes chimiques est une approche salutaire qui contribue à renforcer les capacités de nos Etats dans l’échange de meilleures pratiques en matière de contrôle et de prévention des incidents chimiques », a déclaré Kommabou Fandjinou.

La visite au Togo de la délégation marocaine fait suite à celle effectuée au royaume chérifien du 14 au 20 octobre 2018 par une délégation de l’ANIAC-Togo. Une visite qui avait permis d’atteindre plusieurs résultats notamment l’implication des services des douanes, l’industrie, le commerce, la protection civile à la mise en œuvre de la CIAC et l’intégration des dispositions de compétence juridique à l’avant-projet de loi du Togo sur les armes chimiques.

Le Président de l’ANIAC-Togo, Pakoupati Boyode espère qu’à l’issue des travaux, le rôle des douaniers togolais changera drastiquement afin qu’ils ne laissent plus n’importe quoi entrer sur le territoire togolais.

« Plusieurs domaines ont été ciblés pour une coopération éventuelle entre nos deux pays, notamment les Douanes, la protection civile, la police scientifique, l’industrie, l’élaboration d’un plan national de gestion des produits chimiques, … », a laissé entendre Prof Boyode.

Les travaux entre les deux délégations se déroulent jusqu’au 29 mars prochain à Lomé.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on lundi, 25 mars 2019 19:21
TGCEL
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer