Louis KAMAKO

Louis KAMAKO

Pour Jean Pierre Fabre, les députés de la 6è législature ont mis le Chef de l’Etat togolais en difficulté. L’ex-chef de file de l’opposition estime qu’ils ont modifié la Constitution togolaise d’une façon qui empêche le Chef de l’Etat d’être candidat à la présidentielle de février 2020. Partant, le président national de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) a déclaré mardi avoir déposé auprès de  la Cour constitutionnelle, un recours en invalidation de la candidature de Faure Gnassingbé. Aboudou Assouma et Kouami Amados-Djoko de la haute Cour sont également dans le viseur du candidat à la Présidence togolaise.

Mgr Kpodzro appelle à une union sacrée autour de Messan Agbéyomé Kodjo, candidat unique des forces démocratiques de l’opposition à la présidentielle du 22 février prochain. L’archevêque émérite de Lomé a demandé lundi aux cinq (5) autres candidats de l’opposition de s’aligner derrière l’ancien Premier ministre pour rendre possible l’alternance. Il recommande que le scrutin de février 2020 soit un référendum anti 4è mandat et sollicite le soutien du Saint Siège et de la communauté internationale. 

Agbéyomé Messan Kodjo, président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD)  lutte pour la transparence du scrutin présidentiel de février 2020. Le candidat désigné par la dynamique Kpodzro a demandé à cet effet à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de prendre un certain nombre de mesures pour la sécurité du processus électoral.

Le Conseil National de la Jeunesse du Togo  (CNJ-Togo)  va profiter de la présidentielle de février 2020 pour  se mettre davantage en orbite. De concert avec ses réseaux partenaires, la représentation de la jeunesse togolaise a lancé samedi à Lomé le « dialogue constructif entre les jeunes et les leaders de partis politiques et indépendants ». Le projet se résume à l’organisation des journées de dialogue au cours desquelles, les candidats en lice pour le scrutin vont débattre de leur projet de société avec les jeunes.

NSIA Assurance  adapte ses services aux réalités sécuritaires de l’heure. La compagnie d’assurance inclut désormais dans ses contrats les risques politiques et terrorisme.  Ces nouvelles garanties ont fait l’objet d’un séminaire de formation qui a réuni vendredi à Lomé l’ensemble des courtiers du marché.

L’Institut de la Statistique et des Études Économiques et Démographiques (INSEED) sonne la mobilisation pour le financement  du 5e Recensement Général de la Population et de l'Habitat (RGPH-5). Il  s’est entretenu jeudi à Lomé avec des partenaires financiers et techniques sur l’accompagnement et le financement du RGPH-5. La réunion a été présidée par le ministre de la planification du développement et de la coopération. Ayawovi Demba Tignokpa  a sollicité l’appui inconditionnel des partenaires pour la réussite de ce  recensement.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) a échangé jeudi  avec des jeunes sur la non-violence et la nécessité de préserver un climat de paix avant et après la période électorale. C’était dans le cadre du projet «ArtPart 2020 ». La rencontre a enregistré la participation des dizaines de  jeunes, majoritairement responsables d’ONG qui se sont portés volontiers  à accompagner le processus électoral pour un scrutin apaisé.

Les forces du consensus démocratique requinquent les troupes pour de nouvelles marches de protestation. Composées d’organisation de la société civile, des partis politiques, des candidats déclarés et des citoyens sans étiquettes politiques, elles ont exhorté mercredi les Togolais vivant sur le territoire et dans la diaspora à se tenir prêts pour de grandes manifestations populaires.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer