Didier A.

Didier A.

Il est enfin de retour chez lui ! Yaovi Atsou-Atcha avait quitté presque nuitamment son domicile le petit matin de lundi dernier sans informer ses proches. Le Coordinateur général de la Coordination des syndicats de l’éducation au Togo (CSET) a choisi ainsi d’infliger une grosse frayeur à sa famille et à ses camarades syndicalistes. Certains d’entre eux ont vite fait d’accuser les autorités togolaises de l’avoir arrêté ou enlevé et appelaient à paralyser le système éducatif. Il se trouve que l’intéressé s’était retrouvé dans des activités extraprofessionnelles au Bénin où les choses ont failli tourner au pire.

La Maire de la Commune Ogou 1 s’active pour entamer des réalisations dans la municipalité dont elle a charge. C’est dans ce sens qu’elle a reçu mercredi à Atakpamé, l’ambassadeur de l’Allemagne au Togo, Matthias Veltin. Les échanges ont porté essentiellement les possibilités de coopération décentralisée.

Le Coordinateur général de la Coordination des syndicats de l’éducation au Togo (CSET) était introuvable depuis lundi dernier. Des informations indiquent que sa famille et ses proches collaborateurs sont sans nouvelles de lui. Une situation qui faisait monter l’inquiétude. Mercredi, M. Atsou-Atcha aurait donné des signes de vie

La police togolaise a présenté une vingtaine de personnes mardi à Lomé. Accusées d’être les auteurs des évènements du 23 novembre dernier, les personnes en question ont été arrêtées à la suite des enquêtes lancées par les autorités togolaises après la tentative d’insurrection armée. Les mis en cause seraient des membres du mouvement « Tigre révolution ». Les autres membres du groupe estimés à des centaines sont activement recherchés.

Le Chef de l’Etat togolais est à Dakar. Dans la capitale sénégalaise, Faure Gnassingbé prendra part à 2 importantes réunions économiques. Le Président togolais profitera de l’occasion pour évoquer la nouvelle dynamique du Togo avec le Plan national de développement (PND, 2012-2022).

La « Nuit des Réussites Diaspora » s’est tenue vendredi à Lomé. Cette soirée a permis de célébrer le mérite des dignes fils de la République qui ont excellé dans l’utile ou dans l’agréable. Cette année, 5 togolais d’origine sont à l’honneur. Pour le ministre Robert Dussey, ils sont des hommes valeureux et des héros qui méritent les honneurs de la nation.

Dans un peu plus de deux mois, les togolais iront aux urnes pour élire leur chef d’Etat. Les préparatifs de l’élection présidentielle sont très poussés avec le démarrage de la révision des listes électorales. Mais la majorité des partis politiques de l’opposition critique le processus électoral et exige plusieurs réformes dans le sens de l’amélioration du cadre électoral, afin de parvenir à un scrutin transparent et crédible. De même, des organisations de la société civile et des autorités religieuses appellent le gouvernement à discuter avec l’opposition et à opérer des réformes essentielles pour une élection juste. A l’étape actuelle des choses, le gouvernement ne s’inscrit pas dans cette logique. Dans un entretien à bâtons rompus en fin de cette semaine, le porte-parole du gouvernement togolais a confié à Togobreakingnews.info et Savoirnews que l’heure n’est plus aux discussions interminables avec l’opposition. Gilbert Bawara précise qu’aucune autre réforme n’est possible avant la présidentielle de 2020. Il invite l’opposition à assumer les conséquences de ses actes, égratigne le Front citoyen Togo Debout (FCTD) et critique les Evêques catholiques. M. Bawara précise toutefois que des mesures seront prises pour garantir la transparence et la crédibilité de l’élection. S’il assure que les togolais et l’opinion international en jugeront, il n’a pas manqué de mettre en garde les fauteurs de troubles envers qui l’Etat ne baissera jamais pavillon. Lecture !

Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) est officiellement en place. Cette structure apolitique dotée d’un statut consultatif sera le répondant du gouvernement sur les questions touchant à la diaspora. Il sera chargé de mobiliser les togolais de l’extérieur à mettre leurs énergies au service du développement national. Les 77 délégués pays le composant ont été installés vendredi à Lomé par le Premier ministre, Selom Klassou. Pour Robert Dussey, le ministre en charge des togolais de l’extérieur, la diaspora togolaise a désormais une tête.  

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer