Le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur se prononce sur les temps forts de l’action diplomatique du Togo en 2019. Prof Robert Dussey estime que l’espoir d’un Togo meilleur est un combat dans lequel l’autosatisfaction ne saurait être de mise. Tout en excluant toute suffisance et minimalisme, le Chef de la diplomatie togolais salue le dévouement du personnel de son département ayant permis l’atteinte des objectifs fixés en début d’année. Robert Dussey revient sur la mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE), un cadre d’échanges et de travail entre le gouvernement et les Togolais de l’extérieur sur plusieurs questions. En ce qui concerne les négociations ACP-UE, le négociateur en chef pour les ACP assure que les discussions avancent normalement et pourront être conclues fin mars prochaine en vue de la signature du nouvel Accord ACP-UE prévue à Apia (Samoa). Dans l’interview ci-après, Robert Dussey déclare, en somme, que la diplomatie togolaise a été à tous les rendez-vous nationaux et internationaux en 2019.

Le ministre togolais des affaires étrangères était mercredi au Centre de la Communauté Saint Camille de Lellis de Zooti (environ 70 km de Lomé), spécialisé dans la prise en charge des malades mentaux. Prof Robert Dussey et sa délégation sont allés fêter Noël avec les 210 pensionnaires de ce centre.

Ils ont vécu Noël avant l’heure. Les enfants du personnel du ministère des affaires étrangères ont reçu mardi plusieurs cadeaux offerts par ledit département avec l’appui des ambassades de la Chine et de l’Inde au Togo. La cérémonie a été présidée par le Chef de la diplomatie togolaise, Professeur Robert Dussey.

Le Togo et le Bénin densifient leur relation de coopération. Un accord-cadre de coopération transfrontalière et un mémorandum de coopération sécuritaire ont été signés lundi dans ce sens à Grand-Popo. Les documents ont été paraphés par le ministre togolais des affaires étrangères, Robert Dussey et son collègue béninois, Aurélien Agbenonci.

La signature de ces 2 documents se justifie par la coappartenance du Togo et du Bénin à un même espace sous-régional et leur commune dépendance, parfois communes vulnérabilités et défis communs, nous imposent l’action dans la relation.

Pour le Chef de la diplomatie togolaise, l’époque actuelle contraint les hommes et les Etats à la rencontre. De ce fait, il estime qu’il n’y a d’autre choix que de coopérer et d’agir ensemble.

« L’accord-cadre de coopération transfrontalière et le mémorandum d’entente que nous avons signés aujourd’hui viennent doter les relations entre nos deux Etats de nouveaux cadres normatifs dans un temps historique où il nous faut coopérer plus pour le développement, coopérer plus pour l’intégration régionale et africaine, coopérer plus pour la sécurité et la stabilité de chacun de nos pays et de la sous-région », a indiqué Robert Dussey.

Abordant le mémorandum de coopération sécurité, le ministre togolais des affaires étrangères explique qu’il est impossible de traiter la problématique de la sécurité intérieure des pays sans tenir compte de la situation sécuritaire de la sous-région. Robert Dussey fait remarquer que la sécurité nationale requiert des efforts endogènes, « mais exige aussi des gouvernements de la sous-région la coopération et la coalition des moyens ».

« La mise en réseau des stratégies nationales de sécurité est aujourd’hui la solution. La lutte contre la criminalité, la piraterie maritime, la cyber-insécurité et le terrorisme et l’action qu’elles impliquent, de part et d’autre de nos frontières, doivent se déployer dans le cadre d’une vision partagée des responsabilités qui engage chaque partie à travailler dans un esprit de co-dépendance et de co-responsabilité », a-t-il dit.

Le Chef de la diplomatie togolaise ajoute par ailleurs que « l’option pour le renforcement et l’accélération des élans de coopération transfrontalière est la bonne parce que lucide et en phase avec l’esprit du temps ».

A la suite de la signature de ces deux documents, les ministres Robert Dussey et Aurélien Agbenonci et leurs délégations se sont rendus à Agoué, Ayiguinnou au Bénin et Djetta au Togo. Ils ont remis aux populations résidentes des équipements pour développer des activités génératrices de revenus.

Fermer

La Secrétaire générale de la Francophonie est arrivée lundi à Lomé. Louise Mushikiwabo est à la tête d’une délégation qui prendra langue avec les autorités togolaises sur divers sujets. Une mission qui intervient alors que le Togo est en plein processus devant aboutir à l’élection présidentielle de 2020.

Pour la 6e année consécutive, le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais l’extérieur a primé les meilleurs agents de son département. Au titre de 2019, trois agents excellents identifiés ont reçu vendredi des prix d’excellence. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Prof Robert Dussey en présence de l’ambassadeur de la Chine au Togo, Chao Weidong et l’ambassadeur d’Allemagne, Matthias Veltin.

Le ministre togolais des affaires étrangères s’est entretenu mardi avec la nouvelle Commissaire européenne pour les Partenariats internationaux. Prof Robert Dussey et Jutta Urpilainen ont évoqué la suite des négociations devant aboutir à un nouvel accord entre les ACP et l’Union Européenne.

La « Nuit des Réussites Diaspora » s’est tenue vendredi à Lomé. Cette soirée a permis de célébrer le mérite des dignes fils de la République qui ont excellé dans l’utile ou dans l’agréable. Cette année, 5 togolais d’origine sont à l’honneur. Pour le ministre Robert Dussey, ils sont des hommes valeureux et des héros qui méritent les honneurs de la nation.

Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) est officiellement en place. Cette structure apolitique dotée d’un statut consultatif sera le répondant du gouvernement sur les questions touchant à la diaspora. Il sera chargé de mobiliser les togolais de l’extérieur à mettre leurs énergies au service du développement national. Les 77 délégués pays le composant ont été installés vendredi à Lomé par le Premier ministre, Selom Klassou. Pour Robert Dussey, le ministre en charge des togolais de l’extérieur, la diaspora togolaise a désormais une tête.  

Les délégués pays du Haut conseil des togolais de l’extérieur (HCTE) sont à Lomé cette semaine. Depuis jeudi ils participent au Forum « HCTE-Réussites Diaspora » ouvert par le ministre togolais des affaires étrangères Robert Dussey. A l’issue de la première journée de ce forum, ils ont mis en place un bureau de 5 membres présidé par Kodzovi Atitso.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer