Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) entame les réparations communautaires et collectives de sa mission. Ce 2è volet des réparations consiste à aller vers les communautés divisées pour se mettre à leur écoute. A Djéréhouyé, préfecture de l’Ogou où le lancement officiel a eu lieu samedi, le HCRRUN entend  essentiellement régler les conflits entre les communautés  Houdou, Kabyè et Losso, divisées ces dernières années à cause des problèmes de chefferie traditionnelle et des litiges fonciers.

Le  Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) a bouclé la 2è étape du processus d’indemnisation des victimes des violences politiques au Togo de 1958 à 2005. Avant de passer à l’étape suivante, elle a présenté jeudi à la presse le bilan général. L’institution que préside Awa Nana-Daboya, dresse un bilan assez satisfaisant. Cependant, elle déplore des actes d’incivisme posés par certains individus qui ont failli plomber sa mission.

Le Haut-Commissariat pour la Réconciliation et  le Renforcement de l'Unité Nationale (HCRRUN) a présenté vendredi à la presse à son nouveau siège, le bilan provisoire de la première partie de la prise en charge médico-psychologique et des indemnisations des victimes vulnérables. A l'arrivée, le rapport de l'institution indique que plus de 154 millions de francs CFA ont été  déboursés pour servir 88 victimes.

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) démarre  le 12 Décembre prochain la phase des indemnisations proprement dites du programme des réparations. Cette étape qui se déroule jusqu’au 29 décembre prochain concerne les victimes vulnérables qui sont au nombre de 137 sur toute l’étendue du territoire.

Le Seigneur Dieu a parlé  à l'Apôtre William Tetteh au sujet de la réconciliation au Togo. Le Pasteur Fondateur des églises "Jésus est vivant" dit avoir reçu des révélations sur ce qui doit être  à l'origine d'une réconciliation effective sur la terre de nos terres aïeux.

Du 3 au 9 juillet prochains, le Togo connaîtra des cérémonies de purification. Ces cérémonies prévues dans le cadre des programmes de réparation auront lieu sur toute l’étendue du territoire togolais. Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a pris jeudi en conseil des ministres, le décret d’organisation de ces journées de purification.

Le ministre togolais de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative, Gilbert Bawara qui joue la plupart de temps le rôle de porte-parole du gouvernement togolais a indiqué mardi que le processus de réconciliation en cours au Togo est sur de bons rails. Intervenant sur Africa 24, il a également évoqué l'affaire Kpatcha Gnassingbé qu’il dissocie de ce processus.

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a rencontré vendredi à Lomé les confessions religieuses du Togo. Objectif, définir les modalités pratiques pour les cérémonies de purification.

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a poursuivi mardi sa rencontre d'échanges et d'information avec les populations de Lomé commune. A Bè, les populations ont accueilli le message de réconciliation de la délégation d'Awa Nana-Daboya mais posent une pile de conditions.

Les populations de la préfecture d'Agoè-Nyivé viennent d'informer le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) de ce qu'il doit faire pour que la réconciliation soit effective dans cette préfecture. C'était mardi au cours de la sensibilisation sur le programme des réparations que mène actuellement l'institution présidée par Awa Nana-Daboya.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer