La Commission Electorale Nationale Indépendante a démarré lundi le déploiement du matériel électoral non sensible. C’était sur le site du Centre togolais des expositions et foires (CETEF) à Lomé. La démarche vise à tout mettre au point pour le vote prévu pour le 22 Février prochain.

Le recours en invalidation de la candidature de Faure Gnassingbé introduit par Jean-Pierre Fabre est rejeté par la Cour constitutionnelle. M. Fabre contestait la procédure ayant conduit à l’adoption de l’article 158 de la Constitution dont les dispositions effacent tous les mandats déjà effectués et visés aux articles 52 et 59 de la Constitution. Ce faisant, l’ex-Chef de file de l’opposition conteste la nouvelle candidature de Faure Gnassingbé. Les juges de la Cour évoquent 4 motifs pour rejeter la requête.

L’élection présidentielle du 22 février se déroule dans le strict respect du cadre légal. C’est ce qu’a indiqué dimanche le ministre togolais de la fonction publique. Reçu par New World TV, Gilbert Bawara a évoqué le processus électoral avant de s'étaler longuement sur le bilan des 3 mandants de Faure Gnassingbé. Après avoir énumérer les efforts faits dans les différents domaines, le porte-parole du gouvernement reconnaît que certaines choses auraient dû être faites différemment et assure que des enseignements ont été tirés. Se prononçant sur la compétition, M. Bawara, qui met en garde les opposants contre la contestation des résultats, exclut toute surprise venant des 6 adversaires de Faure Gnassingbé. Pour lui, le Chef de l’Etat sortant pliera les débats le 22 février prochain à l’issue du 1er tour du scrutin pour continuer à diriger.

Il est généralement admis que celui qui dit comprendre la situation politique togolaise n’a rien compris. La matière politique étant dominée dans le pays par plusieurs entités. Plusieurs s’accordent également à dire que beaucoup de choses se jouent dans le spirituel. Et alors que le pays avance vers une nouvelle élection présidentielle, un homme de Dieu annonce l’issue du scrutin et bien d’autres choses à venir dans le pays.

Prophète Roger Gnaouto est le leader du Ministère International l'Eternel est Dieu (MIED). Cette église est basée à Agoè dans la capitale togolaise. L’homme de Dieu révèle un certain nombre d’évènement concernant la nation togolaise.

Le Bureau des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) et la Communauté Economiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont les yeux braqués sur le Togo. Les deux institutions ont signifié jeudi aux sommités nationales que le Togo doit œuvrer de tout bois pour parvenir à un scrutin présidentiel transparent et apaisé le 22 février prochain afin que la dynamique soit suivie par les autres pays africains qui ont aussi en vue une élection cette année.

Atcholi Aklesso qualifie le recours de Jean-Pierre Fabre à la Cour constitutionnelle de « ridicule » et de « sans fondement ». Le secrétaire exécutif de l’Union pour la République (UNIR) a estimé que la requête du président national de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) aura une suite défavorable. Pour ce baron du pouvoir, même les étudiants de la première année de droit savent que les arrêts de la Haute cour sont irrévocables.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a procédé mercredi au tirage au sort du positionnement des candidats sur les bulletins de vote. Mouhamed Tchassona-Traore sera le 1er sur le bulletin. Jean-Pierre Fabre est 6e et Agbeyome Kodjo se place à la dernière position sur le bulletin. En course pour un 4e mandat, Faure Gnassingbé est 4e.

Pour Jean Pierre Fabre, les députés de la 6è législature ont mis le Chef de l’Etat togolais en difficulté. L’ex-chef de file de l’opposition estime qu’ils ont modifié la Constitution togolaise d’une façon qui empêche le Chef de l’Etat d’être candidat à la présidentielle de février 2020. Partant, le président national de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) a déclaré mardi avoir déposé auprès de  la Cour constitutionnelle, un recours en invalidation de la candidature de Faure Gnassingbé. Aboudou Assouma et Kouami Amados-Djoko de la haute Cour sont également dans le viseur du candidat à la Présidence togolaise.

Agbeyome Kodjo poursuit la mise en place de son équipe de campagne. Mardi, il a nommé Carmel Max-Savi Conseiller spécial chargé de la Communication et du lobbying médias. Le journaliste et communicateur promet se battre de toute sa force en aidant à mettre en place un mécanisme anti-fraude pour la victoire de l’ancien Premier ministre.

Mgr Kpodzro appelle à une union sacrée autour de Messan Agbéyomé Kodjo, candidat unique des forces démocratiques de l’opposition à la présidentielle du 22 février prochain. L’archevêque émérite de Lomé a demandé lundi aux cinq (5) autres candidats de l’opposition de s’aligner derrière l’ancien Premier ministre pour rendre possible l’alternance. Il recommande que le scrutin de février 2020 soit un référendum anti 4è mandat et sollicite le soutien du Saint Siège et de la communauté internationale. 

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer