Goodluck Jonathan, ancien chef d’Etat Nigérian a évoqué des raisons qui empêchent des présidents en exercice à quitter le pouvoir. Lors de son intervention au sommet constitutionnel à Niamey jeudi, l’ancien Chef d’Etat a indiqué que les africains sont parfois leur propre problème en créant de petits dieux alors que «dieu ne peut pas partir du pouvoir ». M. Jonathan déclare aux présidents en exercice qu’ils ne sont pas mieux que les autres citoyens.  

Les éperviers locaux ont battu dimanche au stade de Kégué de Lomé les Ecureuils du Bénin par un score étriqué de 1 but contre 0 dans le cadre du tour préliminaire du CHAN 2020. Une victoire ô combien importante pour le sélectionneur Abalo Dosseh qui aurait été menacé de limogeage pour insuffisance de résultats.

Qu’est-il allé faire le 21 septembre dernier au Nigéria ? Ce questionnement est encore persistant dans l’opinion togolaise au sujet du dernier déplacement de Faure Gnassingbé dans la sous-région ouest-africaine avant son départ pour New-York où il participe à l’Assemblée générale des Nations. Et pendant qu’on y est, des médias nigérians commencent à lever un coin du voile sur ce voyage qui a emmené le Chef de l’Etat togolais dans la ville côtière d’Eko Atlantic City, près de Lagos.

La déclaration faite en début de semaine par le ministre nigérian en charge de l'Energie, Babatunde Fashola, qui menaçait de déconnecter les pays auxquels son pays fournit de l'électricité en cas de non-paiement de factures, est prise au sérieux. Au Togo, un des pays concernés, les autorités se mobilisent. Marc Ably-Bidamon, le ministre de l’énergie vient d’avoir une réunion avec le Directeur de la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) dans ce sens pour éviter des désagréments aux populations.

Dans une tribune publiée mardi, l'ex-président du Nigeria, Olusegun Obasanjo a demandé à Muhammadu Buhari, le chef de l'Etat actuel de ne pas se représenter en 2019, alors que des voix s'élèvent pour apporter un soutien à une future candidature du chef de l'Etat de 75 ans malmené par la maladie.

Le président nigérian Muhammadu Buhari s’est exprimé jeudi sur la crise politique qui s’enlise au Togo. Alors que la sous-région a tout mis en œuvre pour qu’un dialogue inter togolais puisse se tenir rapidement pour résoudre la crise, pouvoir et opposition peinent encore à se mettre d’accord sur les modalités des discussions. Une situation qui inquiète les autres pays de la région dont le Nigéria.

La République fédérale du Nigéria de Mouhamadou Bouhari a célébré le 1er octobre dernier les 57 ans de son accession à la souveraineté internationale. Au Togo l'événement a été observé en grande pompe par l'association All Nigerian National in Diaspora (ANNID) où les Nigérians vivant au Togo se sont  retrouvés dans un coin de la capitale  pour célébrer les bonnes relations des  fils et filles  d'un même pays.

Faure Gnassingbé n’aura pas du temps pour savourer son élection à la présidence tournante de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Quatre jours seulement après le sommet de Monrovia, le président togolais s’est rendu mercredi à Abuja au Nigéria pour une séance de travail.

Le Président du Mouvement Martin Luther King n'est pas du tout content de l'organisation des transports routiers sur les axes Lomé-Cotonou (Bénin) et Cotonou-Lagos (Nigéria). Dans une lettre ouverte qu'il vient d'adresser aux Chefs d'Etat de ces trois pays, Pasteur Edoh Komi parle de conditions déplorables et inhumaines (des passagers)  qui doivent être améliorées illico presto. 

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer