Les forces de l’ordre et de sécurité du Togo semblent avoir pris une longueur d’avance sur les malfaiteurs. Elles multiplient depuis quelques jours le démantèlement des réseaux de criminalité après s’être montrées impuissantes face à la kyrielle de braquages et  vols qu’a connus le pays ces derniers mois. Ces agents viennent de mettre leur grappin sur 8 nouveaux  « malfrats » qui ont en leur possession d’armes à feu. Les mis en cause se reconnaissent membres d’un vaste réseau qui opère à Lomé, il y a longtemps.

Tous les jours pour le voleur, un seul jour pour le propriétaire. Cet adage, deux malfrats, qui se faisaient passer pour des agents des forces de sécurité togolaises et qui volent, braquent et rackettent les citoyens togolais, viennent de l’apprendre à leurs dépens. Ils ont été cueillis par la vraie police togolaise et écroués à Lomé.

La police nationale vient de mettre la main sur deux des malfrats qui bousculent l'ordre à Tabligbo et ses environs depuis quelques temps. Kossi Djodji, 32 ans et Dieudonné Zokpodo respectivement de nationalité togolaise et béninoise ont été présentés à la presse mercredi à Tabligbo.

Malfrat au mode opératoire exceptionnel, Boukharine Adam est actuellement dans les mailles de la police nationale. Le présumé voleur de 29 ans, arrêté il y a quelques jours, a été présenté à la presse mardi Lomé.

Un homme a été brûlé vif vendredi matin à Kegue-Zogbedji, dans la périphérie de Lomé. Accusé d’appartenir à un gang qui a volé une moto dame au petit matin de vendredi dans le quartier, le malfrat n’a rien à faire face à une population déchaînée et surexcitée.

La fin d’année s’approche et les braquages se multiplient à Lomé et ses environs. Deux malfrats qui tentaient de réaliser leur coup de force habituel dans la nuit de mercredi à jeudi dans le quartier  Djifa-Kpota ont rencontré plus forts qu’eux. Ils ont été abattus suite à une intervention policière

Dans la nuit du 12 au 13 septembre, deux braqueurs ont été abattus à Lomé par une équipe de patrouille de la brigade d'intervention de la police nationale.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer