Les inondations deviennent encore récurrentes ces dernières saisons dans la capitale togolaise. Ce mercredi, plusieurs quartiers de Lomé se sont retrouvés dans l’eau à cause de la pluie. Mais les victimes ne sont pas au bout de leur peine. Selon l’alerte de la météorologie, la situation va s’empirer dans les jours à venir.

Les écosystèmes technologiques en Afrique ont connu une croissance au cours des dernières années, principalement alimentés par un torrent de fonds de capital-risque, de financements pour le développement, d'implication d'entreprises et de communautés innovantes en croissance constante. La ville de Lomé n’est pas en marge de cette évolution technologique avec la mise en place de plusieurs plateformes technologiques actives. Une étude publiée ce mois par le cabinet Briter Bridges et le programme GSMA Ecosystem Accelerator dénombre 13 hubs actifs au Togo et classe Lomé parmi les 15 principales villes de technologie en Afrique.

La nouvelle phase d’adressage de la ville de Lomé enflamme les plateformes de discussions sur les réseaux sociaux. La dénomination des rues comme par exemple « Rue Anaconda », « rue des Lézards », « rue des Mangotiers », « rue de la virginité », « rue des Crapeaux » heurte des compréhensions.  La municipalité de Lomé, porteuse du projet, a décidé de s’expliquer sur le sujet.

Le cabinet de consulting international Mercer vient de publier son classement annuel des villes où il fait bon vivre. Pour cette édition 2018 du rapport, 230 villes ont été prises en compte. La capitale togolaise reste à la 206e position comme l’année dernière et reste mieux classée que certaines villes supposées être des cadors en Afrique.

La 23e Conférence africaine des Lions s’est ouverte jeudi dans la capitale togolaise, Lomé. Les travaux ont été ouverts par le Premier Ministre togolais, Sélom Klassou. Les premiers responsables du Lions Club international prennent part à la conférence de Lomé. Il s’agit notamment du président international de cette organisation, Naresh Aggarwal et du past directeur international Alexis-Vincent Gomès.

Près de 7000 citoyens, femmes, hommes et jeunes mobilisés par les Communautés de Développement des Quartier (CDQ) ont mis au propre samedi les artères de la ville de Lomé. L’initiative est appuyée par l'Agence Nationale d'Appui au Développement à la Base (ANADEB).

L'Agence Nationale d'Appui au Développement à la Base (ANADEB) a mobilisé samedi, avec l'appui des "Jeunes vaillants", les populations de Lomé et de ses environs pour nettoyer les voies et lieux publiques de la capitale. C’était dans le cadre de l'opération Togo Propre qui a lieu chaque premier samedi du mois.

Les étudiants de l'Université de Lomé continuent par dénoncer leurs conditions d'étude. Ils comptent l'exprimer une fois encore à travers une Assemblée Générale qu'ils organisent le 22 novembre prochain.

C'est finalement au lycée de Tokoin que certains étudiants de l'université de Lomé vont composer pour le compte de leurs examens de mousson de cette année.  C'est une décision prise in extremis par les autorités universitaires, contre laquelle les concernés comptent s'insurger à travers un sit-in.

Les forces de l’ordre et de sécurité opèrent ce jeudi un contrôle inopiné dans plusieurs quartiers de Lomé. L’opération est destinée à contrôler la régularité des pièces des automobilistes et des motocyclistes. Les quartiers comme Togo 2000, Hedzranaoé, Akodessewa, Bè-Kpota sont bouclés à cet effet.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer