Le gouvernement togolais se lance-t-il dans la répression des sites internet et autres réseaux sociaux ? Cette question est soulevée par des acteurs du numérique. Le 7 août dernier, l’Assemblée nationale togolaise a adopté la loi sur la sécurité intérieure et une autre modifiant celle fixant les conditions d’exercice de la liberté de manifestations et des réunions publiques. Si la modification de la « Loi Bodjona » continue de défrayer la chronique, des dispositions de celle portant sur la sécurité intérieure inquiètent plusieurs acteurs du numérique.

Les écosystèmes technologiques en Afrique ont connu une croissance au cours des dernières années, principalement alimentés par un torrent de fonds de capital-risque, de financements pour le développement, d'implication d'entreprises et de communautés innovantes en croissance constante. La ville de Lomé n’est pas en marge de cette évolution technologique avec la mise en place de plusieurs plateformes technologiques actives. Une étude publiée ce mois par le cabinet Briter Bridges et le programme GSMA Ecosystem Accelerator dénombre 13 hubs actifs au Togo et classe Lomé parmi les 15 principales villes de technologie en Afrique.

TamTam Digital School, l’école numérique sise à Agoè Minamadou (Lomé) obtient sa première récompense.  Instituée il y a à peine un semestre, elle vient de remporter un hackaton de facebook organisé du 10 au 14 avril derniers. Le réseau social de Marck Zuckerberg offre à la structure togolaise une formation à Londres en juin prochain.

La 1ère édition du Salon de la technologie et du haut débit (STHD) a démarré vendredi à Lomé. L’évènement se déroule dans l’enceinte de l’Ecole supérieure de gestion, d’informatique et des sciences (ESGIS) à Lomé. Plusieurs acteurs de la technologie et de la télécommunication prennent part à cette activité marquée par des expositions, des conférences-débats, des découvertes, etc.

Des étudiants de la promotion 2017-2018 de la filière Management international de l’Ecole supérieure de gestion, d’informatique et des sciences (ESGIS) innovent. Du 8 au 10 février prochains, ils tiennent la première édition du Salon de la technologie et du haut débit. Ce salon rassemblera les acteurs de la technologie et des télécommunications et sera l’occasion de relancer le débat de la connectivité internet au Togo.

Quarante-cinq (45) jours après l’obtention de sa Licence 4G, la Société Togo Cellulaire a lancé officiellement sa 4G LTE. Le lancement a eu lieu vendredi dernier à Lomé en présence de Cina Lawson, Ministre des Postes et de l’Economie Numérique ainsi que de plusieurs membres du gouvernement et des acteurs du secteur privé.

La Worldwide Broadband Speed League vient de rendre public son rapport 2018 sur la vitesse de téléchargement par pays dans le monde. Le rapport  présente  les marchés où il fait bon de surfer sur Internet et prend en compte 200 pays. Dans l’édition 2018, le Togo occupe le 173è rang soit une régression de 20 places par rapport à l’année dernière. Ce qui repose le débat de la qualité de la connexion internet dans le pays.

L’Afrique francophone subsaharienne dispose désormais d'une plateforme d’échanges en ligne. Il s'agit du site www.africatopforum.fr qui permet aux internautes francophones d’Afrique de discuter des sujets qui les préoccupent.

Les étudiants et enseignants des Universités publiques du Togo bénéficieront désormais de la connexion internet haut débit sur les deux campus. Des travaux ont été réalisés dans ce sens à travers le projet « Wifi campus ». L'infrastructure a été inaugurée jeudi à l’Université de Lomé par le ministre de l’enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm et sa collègue des postes et de l’économie numérique, Cina Lawson. C’était en présence notamment du ministre de l’environnement, André Johnson, du président de l'Université de Lomé, Dodzi Kokoroko et du Directeur général de TogoCom, Atcha Dedji Affoh.

La 2e édition de la Foire Made in Togo bat son plein. Elle est couplée aux premières rencontres nationales sur le numérique. En dehors des expositions, les conférences se poursuivent. Vendredi, les   débats ont tourné autour de l’utilisation des réseaux sociaux.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer