La diaspora a un rôle important à jouer dans le processus de développement du Togo. C’est ce qu’a affirmé mercredi à Washington le ministre togolais des Affaires étrangères. Prof. Robert Dussey intervenait dans le cadre du Forum des affaires Ronald H. Brown. La rencontre de Washington était l’occasion pour le Chef de la diplomatie togolaise d’inviter ses interlocuteurs au forum de la diaspora prévu à Lomé fin novembre prochain.

C’est le clap de fin pour le processus d’élection des 77 délégués pays devant composer le Haut Conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE). Les résultats issus du vote qui s’est tenu du 1er au 10 septembre derniers ont été proclamés mercredi à Lomé par la Commission électorale.

La Commission Electorale en charge de l'élection au Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (CEI-HCTE) fait un bilan d’étape avant l’élection en ligne des délégués pays. Dans un rapport à mi-parcours, Victor Womitso, le président de la commission se réjouit de l'engouement qui entoure le processus électoral depuis qu’il a été enclenché. Le vote électronique se tient du 1er au 10 septembre prochains.

Les candidats en course pour les 77 postes de délégués du Haut Conseil des togolais de l’extérieur (HCTE) sont en pleine campagne pour convaincre les électeurs. Sur la ligne de départ se trouve également Ferdinand Kpatcha Amah. Ce togolais de la diaspora veut représenter valablement les togolais vivant aux Etats-Unis pour mieux défendre leurs intérêts.

Dans le processus de mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE), les retardataires n’ont pas complètement tort surtout s’ils sont de potentiels électeurs. Deux jours après la publication de la liste complète des candidats aux 77 postes de délégués membres du HCTE, la Commission électorale vient d’accorder un délai exceptionnel de 6 jours pour les togolais de diaspora qui désirent s’exprimer lors du vote.

C’est le 20 août dernier qu’ont pris fin les inscriptions sur les listes de candidats aux postes de délégués du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE). A l’heure des comptes, on note que 488 togolais de la diaspora se sont portés candidats. Une satisfaction pour Robert Dussey, le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur.

Les autorités togolaises ont à cœur de faire du Haut Conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE), en cours de mise en place, un organe inclusif. Ce qui passera par la participation de tous au processus électoral. C’est ainsi que sur proposition de certaines associations de la diaspora, le ministre en charge des togolais de l’extérieur vient de proroger les dates d’enrôlement des électeurs et candidats au 20 août.

Le Haut conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE) sera composé de 77 personnes. Cet organe sera un pont entre la diaspora et les autorités togolaises. Pendant que les inscriptions pour l’élection de ses délégués sont en cours, des organisations de la diaspora togolaise critiquent le processus. A la suite d’une mise au point faite récemment par son cabinet, le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et des Togolais de l’extérieur apporte des précisions et rassure. Par ailleurs, le ministre a annoncé 3 grands évènements de la diaspora à Lomé à la fin de ce mois d'août.

Au vu de l’important apport des togolais de l’extérieur à l’économie togolaise, le gouvernement togolais a entrepris de mettre sur pied un Haut Conseil. L’institution dénommée HCTE, devra servir d’interface entre les autorités togolaises et la diaspora. L’élection des 77 délégués devant composer le HCTE est enclenchée et la diaspora africaine va élire 45 représentants. Un quota octroyé à raison pour le fait que les togolais vivants dans les autres pays africains envoient plus d’argent au pays que ceux qui sont dans les pays occidentaux.

Depuis le lundi 15 juillet dernier ont débuté les inscriptions pour l’élection du bureau du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE). L’annonce est faite par le ministère des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et des Togolais de l'extérieur. Robert Dussey explique que la mise en place du HCTE s’inscrit dans le cadre de l’application de la feuille de route des togolais de l’extérieur. Les membres de la diaspora désireux de voter pour le choix des 77 délégués doivent s’inscrire avant le 15 août prochain.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer