Des étudiants des universités publiques et privées du Togo projettent des retrouvailles sur le 23 novembre prochain à Lomé. Ces retrouvailles auront lieu dans le cadre d’un événement dénommé « MiléTop ». L’évènement constitue une occasion de rassemblement des étudiants de tous les horizons pour un partage d'expérience.

Des centaines de lycéens et étudiants réfléchissent sur les métiers de l’avenir, l’entrepreneuriat et l’engagement citoyen. Ils sont réunis depuis mercredi à Kara dans le cadre d’un forum organisé par Le Haut Conseil de Coordination des Associations et Mouvements Estudiantins (HaCAME). L’activité est soutenue par les présidents des 2 universités officiels du Togo (Lomé, Kara). C’était une occasion d’évoquer le rôle de la jeunesse dans la réussite du PND.

Le Cadre National des Etudiants et Elèves (CN2E) emboite le pas aux autorités universitaires de Lomé. Après la tournée nationale d’information et de sensibilisation à l’intention des nouveaux bacheliers, le  mouvement a ouvert samedi à Lomé une conférence publique sur le thème « Quelle formation choisir pour une meilleure vie professionnelle ? ». En dehors de l’information,  le CN2E s’engage à accompagner financièrement des étudiants durant leur parcours universitaire.

L'université de Lomé part en croisade contre les échecs massifs dus à une mauvaise orientation des étudiants. Elle a démarré lundi à Dapaong (650 Km de Lomé), une tournée nationale d'information et de sensibilisation des nouveaux bacheliers. L'initiative fait partie des nouvelles réformes qui s'opèrent au niveau temple du savoir sous l’égide du Prof Dodzi Komla Kokoroko.

L’Université de Lomé est à la rencontre des nouveaux bacheliers à compter de lundi prochain. En effet, ces derniers ne disposent pas souvent des informations nécessaires pour choisir leur futur parcours de formation. La faute à l’absence de services d’orientation scolaire et professionnelle au secondaire. Et les conséquences sont immédiates dès l’arrivée à l’Université. Pour pallier à cette situation, le Président de l’UL, Dodzi Kokoroko annonc une tournée nationale pour rencontrer les nouveaux bacheliers dans les différentes régions du pays pour les entretenir sur les offres de formation universitaire.

Des étudiants togolais n’en peuvent plus de la crise socio-politique que traverse le pays depuis bientôt un an. Réunis au sein des Jeunes Leaders pour l’Emergence de l’Etudiant Togolais (JLEET), ils se sont montés au créneau ce week-end en appelant pouvoir et opposition à faire plus de concessions pour trouver éminemment la solution à la crise. Pour l’association, les réformes doivent être faites très bientôt et aller aux législatives à la date proposée par les facilitateurs.

Comme annoncé, les enseignants-chercheurs de l’Université de Lomé ont entamé lundi une grève qui pourra s’achever au plus tôt le 28 juin prochain ou continuer pour une période indéterminée. Le président de l’Université de Lomé a réagi mardi sur la situation et juge les revendications légitimes. Toutefois, Dodzi Kokoroko indique que les enseignants devraient privilégier l’intérêt supérieur des étudiants.

Quatre étudiants de l’Université de Kara (420 km de Lomé) arrêtés le 8 mai dernier lors des manifestations pour la réclamation des bourses et allocations de secours ont été jugés vendredi par la Cour d’appel de Kara. Dans son délibéré, la Cour a décidé de les condamner à 4 mois de prison assortis de sursis. En conséquence, ces étudiants recouvrent leur liberté et peuvent désormais reprendre les cours.

La quatrième édition de la semaine de l’étudiant bat son plein depuis le 11 mai dernier à l’Institut Supérieur de Droit et d’Interprétariat (ISDI) sis à Lomé. La cérémonie d’ouverture officielle a eu lieu lundi à travers une conférence débat qui porte sur la radicalisation islamiste et les questions publiques de prévention. Occasion pour le conférencier d’appeler les politiques publiques à veiller au grain  pour éviter la fragilisation du tissu social notamment chez les jeunes.

Le Groupe BK Université a bouclé samedi à travers une soirée dinatoire sa semaine du partenariat démarrée le 11 mars dernier. L’événement a été marqué  essentiellement par la signature de conventions de l’université privée du Togo,  IAEC  avec trois universités marocaines, dans le but d’offrir une éducation de plus de qualité aux étudiants. A l’arrivée,  les étudiants dudit Institut sortent avec d’énormes offres de formations à l’étranger.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer