La compagnie Sikota a officiellement lancé jeudi à Lomé la 2è édition du festival international de danse « Nikaala ». L’événement de cette année se déroule du 05 au 07 septembre prochains à l’Institut Français de Lomé. Il enregistre la participation des acteurs venus du Burkina-Faso, de la Côte-d’Ivoire, de la France et du Togo. Le lancement du festival a été suivi d’une conférence-débat sur « l’importance et le rôle du corps de la femme en danse », le thème de l’édition.

Lomé, la capitale togolaise vibre depuis mardi au rythme de la 5è édition de la Semaine de Danse Internationale. Organisé par le studio SDK Danse du Togo, l’événement accueille les danseurs professionnels, amateurs et passionnés de la Côte d’Ivoire et du Nigéria pour des partages. Les initiateurs entendent ainsi promouvoir l’apprentissage de la danse au Togo et contribuer au développement du pays.

Sol’ Œil d’Afrik poursuit sa mission d’enrichissement et de valorisation du patrimoine culturel africain à travers la danse. L’association qui entend transformer le patrimoine culturel en source d’épanouissement et de développement durable exécute depuis le 19  février une formation professionnelle en approche d’improvisation. L’événement s’est poursuivi mardi avec une conférence débat sur le thème « La danse traditionnelle et la création d’aujourd’hui ». Plusieurs danseurs venus du Burkina Faso, de la Côte-d’Ivoire, de la France et du Togo y ont pris part.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer