La Commission Electorale Nationale Indépendante a démarré lundi le déploiement du matériel électoral non sensible. C’était sur le site du Centre togolais des expositions et foires (CETEF) à Lomé. La démarche vise à tout mettre au point pour le vote prévu pour le 22 Février prochain.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a procédé mercredi au tirage au sort du positionnement des candidats sur les bulletins de vote. Mouhamed Tchassona-Traore sera le 1er sur le bulletin. Jean-Pierre Fabre est 6e et Agbeyome Kodjo se place à la dernière position sur le bulletin. En course pour un 4e mandat, Faure Gnassingbé est 4e.

La CEDEAO et l’OIF ont achevé l’audit du fichier électoral devant servir pour l’élection présidentielle de 22 février prochain. La mission a été effectuée du 13 décembre 2019 au 14 janvier 2020 sur demande du gouvernement togolais. Il en ressort que 3 614 056 électeurs sur le plan national et à l’étranger éliront le président de la République à l’issue de l’élection présidentielle.

L’affiche du 1er tour de l’élection présidentielle du 22 février prochain s’est provisoirement dessinée. Neuf (8) personnalités se décident de conquérir le fauteuil présidentiel qu’occupe depuis 15 ans Faure Gnassingbé. A l’issue du dépôt des candidatures, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a enregistré au total 10 dossiers au départ. Finalement, une candidature a été retirée. L’institution en charge de l’organisation du scrutin transmettra les dossiers à la Cour constitutionnelle pour examen et validation. Qui sont les challengers du Président togolais ?

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a fait le point lundi de la révision des listes électorales. L’organisme en charge de l’organisation et de la supervision des élections a également fait le point des activités en cours. On note que 212 190 nouveaux électeurs ont été enregistrés sur le plan national alors que seuls 348 togolais de la diaspora pourront se prononcer lors de l’élection du Président de la République. Pendant ce temps, 2 missions, de la Francophonie et de la CEDEAO, auditent le fichier électoral pour le rendre conforme aux normes.

Le gouvernement togolais a convoqué jeudi le corps électoral pour la présidentielle de 2020. Par un décret pris en Conseil des ministres, il fixe la date du 1er tour de l’élection présidentielle de 2020. Les togolais se prononceront le 22 février prochain dans les urnes

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) proroge la date de la révision des listes  électorales. Prévue pour prendre fin ce dimanche, l'opération va donc se poursuivre jusqu'à demain.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a démarré vendredi les opérations de la révision des listes électorales. Prévue pour 3 jours, cette révision doit permettre aux togolais en âge de voter de se faire enrôler et à certains de faire des transferts. La particularité pour cette année est l’enrôlement des togolais de l’extérieur qui vont pouvoir voter pour la première fois dans l’histoire du Togo.

Les choses se précisent un peu plus pour l’organisation de la Présidentielle de 2020. Il n’y aura pas de recensement électoral comme souhaité par l’opposition, mais une révision électorale de 3 jours. Le gouvernement a adopté un décret sur le sujet mercredi en Conseil des ministres et entérine le calendrier de la CENI. La révision se tient les 29, 30 novembre et le 1er décembre prochains.

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) lance la machine de l’organisation de l’élection présidentielle de 2020. Elle vient d’annoncer que la révision des listes électorales dans le cadre de ce scrutin aura lieu du 29 novembre au 1er décembre prochains.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer